samedi 23 avril 2016

IV.MEXIQUE_Centre-nord

En violet, l'itinéraire de notre montée rapide du Mexique depuis Cancun vers le Texas. Pas de photo, nous montons vite pour aller passer l'été et l'automne au Québec et à Terre-Neuve.
Page I. MEXIQUE en jaune: de la frontière de l'Arizona jusqu'à Mexico City y compris.
Page II. MEXIQUE en mauve: Environ de Mexico City jusqu'à Puebla.
Page III. MEXIQUE en rouge: de Tlacotalpan jusqu'à Oaxaca.
Page IV. MEXIQUE en vert: de Xalapa jusqu'à Barranca del Cobre


Liste des villes et villages par lesquels nous avons passés dans cette page IV.Mexique_Centre-nord: Xalapa, El Tajin, Pachuca, Las Prismas basalticos, Sotano/Gouffre aux martinets, Landa de Matamoros, barrage de Zimapan, Grutas Tolantongo, Queretaro, San Miguel de Allende, Atotonilco, Guanajuato, Autlan de Navarro, Sentispac,Teacapan, Mazatlan-Durango, Barranca del Cobre, Ciudad Juarez=douane de sortie du Mexique.




VERACRUZ   Xalapa, à 100 km au NO de Veracruz  22-3-2016  Entrée: 50 P.p.p. soit 2.70€
Le Musée d'Anthropologie de Xalapa est à voir. Comme le Musée de Mexico City et le Musée Amparo de Puebla, il a une collection remarquable d'objets pré-colombiens, 2.000 pièces présentées dans un décor ultra-moderne avec certaines sculptures monumentales dans un écrin de verdure tropicale. Il expose entre autres, 7 têtes négroïdes olmèques trouvées sur le site de San Lorenzo, à 100 km de La Venta. 
En tout, les archéologues ont trouvé 18 têtes colossales puisqu'elles pèsent entre 10 et 30 tonnes. Elles ont toutes été sculptées entre 1000 et 800 av.JC (BC) et proviennent des gravières de basalte de Tuxtla à plus de 100 km.
Les Olmèques sont la civilisation-mère des aztèques et des mayas. C'était une civilisation très avancée, une société déjà hiérarchisée et une énigme pour les historiens puisqu'il ne reste d'eux que ces têtes extraordinaires qu'ils supposent être celles de leurs chefs. Personne ne peut dire pourquoi ils ont des lèvres pulpeuses et des nez épatés.
                                                 Sculptures de la Culture Remojadas  300 av. - 300 ap. JC                            

El Senior de las Limas, c'est la sculpture la plus importante des Olmèques qui montre un prêtre soutenant un enfant. 900-400 av.JC (BC)


                                                                            600-900 ap.JC
600-900 ap.JC Bouche ouverte, yeux fermés, cette femme, morte en accouchant, devient une déesse.
                                                          Le jaguar est un symbole solaire.
VERACRUZ  La Costa Esmeralda 22-3-2016
Pas vraiment un lieu de prédilection pour nous. Des campings coincés entre la mer et la route.


VERACRUZ  
Ruines El Tajin et les Voladores  24-3-2016  Entrée : 65 P.p.p. soit 4€ p.p. Parking gratuit, mais "coopération" demandée, env. 20P. à 40P. Pour le spectacle des Voladores, 20P. soit 1€ 
El Tajin est un site des indiens Totonaques, avec des pyramides inhabituelles creusées de niches, 365 niches pour la principale, donc de nouveau une pyramide-calendrier. L'âge d'or de cette ville où vivaient 25.000 personnes, se situe entre 600 et 800 ap.JC. 
Ci-dessous, c'est la pyramide emblématique du site avec ses 365 niches. Elle était peinte en rouge et les niches étaient noires. Les archéologues ont été étonnés de découvrir que le grand escalier, plutôt inesthétique, a été rajouté bien après et collé sur la façade.
Le spectacle des Voladores, des Hommes Volants, est maintenant une attraction touristique. Mais avant, c'était un rite religieux Totonac. Les hommes volants symbolisaient les rayons du soleil qui fertilisaient la terre. Chacun des 4 hommes fait 13 tours, la tête en bas au son de la flûte jouée au sommet du pylône de 30m. par le cinquième compagnon. La corde qui les soutient par la taille se déroule lentement.



HIGALGO   Prismas basalticos à San Miguel Regla, à 36 km NE de Pachuca  26-3-2016
C'est un site naturel d'une grande beauté, un canyon d'orgues volcaniques qui sont nées lors d'une éruption. Une grosse masse de lave s'est refroidie lentement et s'est solidifiée en prismes. 
Ce phénomène peut se voir partout dans le monde où il y a eu une activité volcanique. Près de chez nous, en Irlande, la fameuse Chaussée des Géants. En Islande, on a vu de très hautes cascades en prismes. En Argentine, on a marché sur les prismes au pied du volcan Copahue en activité à notre passage.


SAN LUIS POTOSI  Sotano de las Golondrinas ou Gouffre aux martinets, à 75 km au NE de Jalpan de Serra et de Landa de Matamoros, 30 P.p.p. soit 1.5€  28-3-2016
C'est un trou abrupt où l'on ne voit pas le fond. Les martinets à collier blanc rentrent par milliers en fin d'a-m. et ressortent à l'aube. Le spectacle est autant visuel qu'auditif. Ils volent tellement vite qu'on entend le sifflement du vent dans leurs ailes.  Il faut descendre 20 min. pour arriver au bord du gouffre. 
                                                              Un bouquet d'orchidées sur un tronc

Info voyageurs : La route entre le Sotano et Landa de Matamoros est l'une des plus belles qu'on ait faite dans la Sierra Madre. Elle passe par des villages et des paysages bucoliques puis dans la Réserve de Sierra Gorda. Il faut la prendre à 16 km à l'est de Landa sur la Mex 120.



QUERETARO  Landa de Matamoros  29-3-2016
Vers 1750, les franciscains ont établi 5 missions dans la Sierra Gorda, inscrites au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2003. La façade est magnifique, l'intérieur très simple.


HIDALGO  Lac de barrage de Zimapan  30-3-2016
Très belle région avec cactus et canyon. Voir page Camping.
                                                                         Pas mal comme lieu de bivouac !




HIDALGO  Grutas Tolantongo, Parc aquatique  1-4-2016   GPS: 20.643077 -98.991511
L'entrée coûte 140P.mex.p.p. soit 7€, plus 20P.mex. pour parquer et camper. C'est à 45km au NE de Ixmiquilpan. Prendre la route vers Cardonal. A éviter pendant les vacances et les w-e. En dehors des vacances, l'entrée coûte 120P.mex.
Nous y étions en pleine vacances de Pâques avec 10.000 mexicains venus goger dans les nombreuses petites piscines. Pas du tout notre tasse de thé! Après une nuit assez bruyante, on a passé une heure à se balader et l'on est repartis vers d'autres cieux plus calmes. C'est un beau site à conseiller à ceux qui aiment l'eau car à part cela, il n'y a rien à faire, un seul sentier dans la pente pour se promener en dehors des attractions aquatiques.
                                                      Les piscines avant l'ouverture à 8h du matin



QUERETARO  Queretaro  3-4-2016
La ville de Queretaro est la capitale de l'Etat du même nom. La ville moderne est quelconque, par contre, son centre est inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco. Nous avons été impressionnés par le nombre d'églises (300) et de plazzas qui sont des squares avec des fontaines, de nombreux bancs à l'ombre de beaux et grands lauriers d'Inde.  Nous l'avons visitée le dimanche après Pâques. Nous ne sommes entrés que dans 4 églises, archi-bondées de fidèles jeunes et vieux suivant la messe dominicale.
Dès 1531, les franciscains font construire des églises par leurs ouailles et les riches espagnols font construire leur palais avec les revenus des mines d'argent qu'ils ont découvertes. Ci-dessous, le patio intérieur de la maison d'une Marquise, de nos jours, un hôtel de luxe.



GUANAJUATO  San Miguel de Allende  5-4-2016
Belle ville coloniale à 1850 m.d'alt., au Patrimoine de l'Unesco depuis 2008. Née en 1570, elle abrite un nombre incroyable d'églises, de couvents, de séminaires, ce qui prouve une fois de plus que l'évangélisation des "sauvages" locaux rapportait beaucoup d'argent puisqu'on les faisaient travailler dans les mines alentour. 
Eglise St Michel Archange / San Miguel Arcangel, érigée en 1578, mais relookée fin 19ème s. par un architecte d'origine indienne d'après des cartes postales belges. Elle est en différents calcaires roses.
Les rues du centre colonial sont encore dallées, les maisons sont tout en couleurs chaudes de tous les bruns, jaunes et ocres. 
D'immenses portes donnent sur des patios intérieurs grands comme un terrain de tennis avec arbres, fleurs, fontaines.
Dans l'angle, le Général Ignacio Allende (1779-1821), héros de la lutte du Mexique contre la couronne espagnole.




GUANAJUATO  Atotonilco, à 15 km au N. de San Miguel de Allende  6-4-2016
Le sanctuaire du village d'Atotonilco attire les mexicains qui viennent en pèlerinage voir la bannière que le prêtre, Padre Miguel Hidalgo, a "empruntée" à l'église le 16 septembre 1810, pour mener la marche des rebelles à la couronne d'Espagne.
Cette bannière représente le portrait de la Vierge de Guadalupe, la patronne des indiens. Padre Miguel Hidalgo est le héros national qui, le premier, a lancé le "Cri pour l'Indépendance" dans ses sermons. L'Inquisition et l'Eglise l'ont excommunié. En 1811, il a payé de sa vie sa lutte pour l'indépendance du Mexique et l'abolition de l'esclavage des indiens. Les têtes, la sienne, celle d'Allende et de deux autres leaders, ont été exposées en public à Guanajuato, mais au lieu de faire peur, elles ont stimulé les opposants au régime. Après onze ans de bains de sang, en 1821, l'Espagne accepte l'indépendance du Mexique.


GUANAJUATO   Guanajuato 6-4-2016
Guanajuato est la plus jolie ville du Mexique à notre avis. Le seul ennui, c'est qu'elle est située au fond d'un canyon et sur ses flancs. Il nous a fallu descendre des marches pendant une demi-heure et les remonter en soufflant dur pour retrouver notre véhicule, le funiculaire étant en panne depuis des mois. Les rues sont des labyrinthes bordés de maisons de toutes les couleurs avec partout des centaines d'escaliers. Les rues peuvent aussi être des tunnels.
La basilique de Notre-Dame de Guanajuato du 17ème s.  et l'Université, toute blanche de 1950, trônent au centre de la ville.
Née en 1559, c'est une ville opulente grâce aux mines d'argent et d'or que les barons du passé ont exploitées en employant les indiens natifs comme esclaves. Ils ont fait construire des églises, des théâtres et des palais. C'est la ville où a eu lieu en 1810 la tristement célèbre Loterie de la Mort. Pour punir les habitants d'avoir soutenu le mouvement pour l'indépendance, les espagnols ont mis tous leurs noms dans un panier et ont tiré au sort ceux qui seraient torturés et exécutés.
Aujourd'hui, beaucoup d'américains sont attirés par la douceur de vivre de Guanajuato. Ils ont acheté des terrains et les prix sont montés en flèche.
                                                    Guanajuato et ses couleurs attrayantes 
Beaux bronzes au centre-ville

                           

JALISCO  Autlan de Navarro 9-4-2016 On est montés aux antennes San Francisco pour trouver cet oiseau endémique, le bruant à plastron ou Black-chested Sparrow. 

  En avril, le Mexique est en fleurs. Cactus candélabres et Tabebuia rosea, un arbre tropical aux fleurs en trompette.


NAYARIT  La région produit aussi des jaquiers, gros fruits, lourds, excellents. A tous les coins de rue en Thaïlande, on en achetait déjà ouverts et prêts à la dégustation, mais ici au Mexique, c'est rare d'en trouver ouverts. Dommage. On ne se lance pas à en acheter un ici car on a été échaudés en Asie: l'écorce est très dure et tellement collante qu'on ne pouvait plus nettoyer notre couteau.



NAYARIT  Sentispac  14-4-2016
Serez-vous étonnés si je vous dis qu'on n'a jamais acheté un gramme de viande ici au Mexique et avant, au Guatemala? Pas de camions frigos, une brouette pour transporter la viande vers l'étal du boucher, le pick-up laissé au soleil, aux mouches et aux oiseaux. J'ai (MJo) eu un empoisonnement après avoir cuisiné une sauce bolognaise au Guatemala et depuis, nous n'achetons plus que du salami, des lardons ou du jambon de Parme, sous vide, en grandes surfaces. Des mois sans viande, mais finalement on ne s'en trouve pas plus mal. Aux Etats-Unis et Canada, on en achètera de nouveau sans souci.

                                                                          Les feuilles de tabac sèchent à l'air.



SINALOA  Teacapan 17-4-2016    Sur le camping Color Marino, un engoulevent d'Amérique ou Common Nighthawk.


MAZATLAN-DURANGO  19-4-2016  Au lieu de prendre la nouvelle autoroute, nous avons suivi l'ancienne Route 40, très bonne, des paysages magnifiques de forêts et de canyons, mais beaucoup de virages.

CHIHUAHUA  Barranca del Cobre  21-4-2016
Les guides de voyage conseillent de voir ces canyons en prenant le train. Mais nous avons préféré tenter la visite avec notre camping-car et nous en sommes très contents. C'est une zone de narco-traficants, mais tant qu'on reste sur les grands axes routiers et dans les zones touristiques, il n'y a pas de souci.
Un km après El Divisadero, on peut entrer dans le Parque de Aventura Barranca del Cobre et marcher le long des falaises.
Info voyageurs: Pour ceux qui ont un camping-car, nous conseillons cet itinéraire: de Mazatlan à Durango par l'anc. route 40. Puis Durango-Hidalgo del Parral-Guachochi, route goudronnée excellente sur 600km. De Guachochi à Creel, 150 km de route goudronnée qui monte et descend d'un canyon à un autre dans des paysages superbes. Creel-El Divisadero, 45 km d'une route sans grand attrait, mais dès l'arrivée à El Divisadero et sa gare, on peut avoir des vues plongeantes sur le canyon. Creel-Cuauhtemoc-Chihuahua, 270km.

La Barranca del Cobre (Canyon du cuivre) a été mal nommée par les espagnols qui ont vu du lichen vert sur les falaises et pensé qu'ils y trouveraient du cuivre. Par la suite, ils ont découvert de l'or, de l'argent et de l'opale. Ce canyon est quatre fois plus grand que celui du Colorado, mais il n'est pas aussi beau à notre avis. Sa réputation est un peu surfaite. Le Mexique "vend" son canyon et son train qui monte du niveau de la mer à 2300m d'alt. dans une acrobatie de tunnels et de ponts innombrables. 
Les habitants natifs, les Tarahumaras, vivent dans les canyons et ne fraient avec les touristes que pour leur vendre leur artisanat en bois ou en tissage. Ils sont réputés pour avoir combattu toute ingérence blanche dans leurs communautés, comme celle des missionnaires, des espagnols chercheurs d'esclaves pour les mines ou maintenant, des narco-traficants.

A 10km de Creel, il faut aller voir la Valle de los Monjes ou Vallée des Moines. Les Tarahumaras l'appellent la Vallée des pénis en érection ! C'est un ensemble spectaculaire de roches calcaires verticales dans un décor de cactus et de pins.

Le 24 avril 2016, nous entrons aux USA à la douane de Ciudad Juarez / El Paso.

Ci-dessous, le lien pour V. MEXIQUE_Baja California :
http://lagrandemigration.blogspot.com/2017/03/v-mexiquebaja-california.html

Pour passer dans la page III.MEXIQUE_Centre, cliquer sur ce lien: http://lagrandemigration.blogspot.com/2017/03/iiimexiquecentre.html


Pour nous contacter, utilisez plutôt cette adresse email: lesrabenvadrouille@gmail.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire