dimanche 10 août 2014

PEROU nord



Nous avons passé en tout 6 mois au Pérou, très riche en sites archéologiques et en oiseaux. On ne va pas regretter les conducteurs péruviens qui sont parmi les pires du monde. Les particuliers sont assez peu chaleureux de nature, mais partout où l’on s’est arrêtés, on a été très bien reçus.
ATTENTION A CHICLAYO : Nous avons appris qu’une bande organisée fait s’arrêter des véhicules étrangers en leur montrant un problème mécanique bidon. Quand finalement, les touristes s’arrêtent, un faux mécanicien arrive «par hasard» et propose d’aller dans «son garage». Que se passe-t-il alors ?


Route Tarma-La Merced   20-4-14
Beau canyon boisé.
Chez nous, on les appelle Fruits de la Passion.















Route Oxapampa-Pozuzo 22-4-14
Piste très mauvaise en nids de poules et éboulements. C’est effrayant d’en vivre un en direct. Alors qu’on avance péniblement en 4x4 vitesse courte dans une épaisse couche de boue, on voit de gros rochers dévaler la pente à 20m devant nous !

Route Cerro de Pasco-Huanuco 1-5-14
Route goudronnée mais complètement défoncée par tronçons.
Le Pérou n’a pas de loi de protection des forêts vierges qui peuvent être arrachées si elles sont remplacées par des cultures, ici des hortensias. Les fleurs sont toutes exportées.

Cerro de Pasco 5-5-14
Une ville minière à 4333m d’alt. C’est impressionnant ce gouffre au milieu de la ville. Mine d’argent à l’origine; de nos jours, on y cherche du plomb, du zinc et du cuivre.













Huayllay, Forêt de Pierres = Bosque de piedras 6-5-14
C’est sur la route Cerro de Pasco-Huallay-Canta-Lima
Une longue crête de roches hérisse la pampa. Absolument superbe.
Le plus bel itinéraire, la Ruta 2, est à la borne km 225, 
GPS S 10°55.47.1  W076°18.24.8. Le portail d’entrée est toujours fermé. Il suffit de klaxonner pour qu’un responsable l’ouvre. On peut ensuite faire 12 km de très bonne piste jusqu’à la Laguna Japurin à 4.400 m. Coût : 1 Euro au total. Lui demander où est El Elefante et El Lama.
Les sentiers 1 et 3 sont aussi très beaux, mais ne se parcourent qu’à pied. Ils sont 3 km plus loin, dir. Lima, à Canchacucho. Bivouacs partout sans souci.
L'éléphant
Le lama

La Laguna Japurin à 4.400m d'alt.

Santa Eulalia, E. de Lima 9-5-14
Une piste cahoteuse et caillouteuse bordée de précipices…et de croix, tristes souvenirs de ceux qui ont glissé dans le vide. On y cherchait des colibris, entre autres.
Colibri Peruvian Sheartail


Caral, 130 km au N. de Lima et 25 km à l’E. de la panaméricaine 13-5-14
Site archéologique classé au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2005. Pour le moment, c’est un tas de pierres, mais pour les archéologues, c’est la plus ancienne cité du continent américain, la mère de toutes les autres cultures. Elle a le même âge que les anciens sites égyptiens, 5000 ans.
Bivouac possible dans le parking du site. Marche obligatoire de 1.5km pour atteindre l’entrée du site archéologique. Coût : 11 Soles = 3 Euros.



Chavin de Huantar : à 30 km au S. de Huaraz, à Catac, prendre  vers l’E. une piste pas très bonne de 66 km jusqu’au joli village de Chavin 15-5-14
Après celui de Caral, ce site est le plus ancien des Amériques. Entre 1000 et 350 av.JC, c’était une cité de prêtres et de guerriers puissants. Le plus intéressant pour nous a été l’oracle Lanzon, un monolithe de granit gravé de motifs terrrifiants du dieu félin. Il y a 3.000 ans, pour impressionner les fidèles qui venaient le consulter, les prêtres faisaient « rugir » le dieu oracle grâce à un système d’eaux souterraines canalisées et de bruits de conques marines.
Entrée : 10 Soles = 3 Euros p.p.


                       Labyrinthes souterrains super bien construits pour stocker les richesses
Le Musée péruano-japonais, gratuit, est magnifique car il contient tous les monolithes et têtes Chavin trouvés sur le site. C’est bien regrettable que la photo soit  interdite.



Puya Raimondi, à l’E. de Catac, au S. de la Cordillera Blanca, 
autour du Glacier Pastoruri
Une plante très spéciale endémique du Parc de Huascaran qui met 100 ans pour être adulte et produit 20.000 fleurs par rampe. Elle est restreinte à 3 endroits seulement, dont celui mentionné ci-dessus qui est le plus accessible. Malheureusement, nous l’avons manquée. La photo ci-dessous est celle de Kurt et Michèle, des voyageurs suisses.
                                                                                      


Huaraz-Wilcahuain à 6 km de la sortie N. de la ville 16-5-14
Intéressantes ruines très bien conservées d’un temple Huari et de chullpas, maisons funéraires, sépultures tribales ou familiales, où l’on conservait les momies grâce à un système d’aération. Le site date de 600 à 900 ap.JC. Entrée : 10 Soles = 3 Euros p.p.


Lagunas Llanganuco, Parc Nacional Huascaran, sur la piste Yungay-Yanama 17-5-14
Entrée du Parc : 10 Soles p.p.= 3 Euros pour la journée. Pour y passer la nuit, c’est 65 Soles p.p.= 16 Euros, c’est le même prix pour 1 nuit ou 20 nuits ! Piste difficile en cailloux et trous. On abandonne l’idée de faire les 60 km jusqu’à Yanama. Paysages absolument superbes avec les lagunes surmontées des crêtes blanches de la Cordillère. La laguna 69 est à 6h de marche A/R, trop à notre goût.

Cette Cordillère Blanche fait 180 km de long, 20 km de large, avec 50 sommets entre 5700m et 6768m, 600 glaciers et 300 lacs.
Une des plus belle forêt de polylepis, un arbre des Hautes Andes en voie de disparition. Son écorce en papier de soie orange s'épluche par couches successives.


Camping : si l’on est en attente d’une bonne douche chaude ou d’un peu de lessive, aller au Llanganuco Lodge en pleine nature à 17 km à l’E. de Yungay, dir. Yanama. 15 Soles p.p. = 4 Euros. Aucun panneau !

GPS à la bifurcation : S 09°06.326  W077°41.326, puis 10 min. de piste jusqu’au Lodge : GPS S 09°05.716  W077°41.866
Une fleur du Parc Huascaran qui ressemble aux protées sud-africaines.


Canyon del Pato, à 40 km au N. de Caraz 19-5-14
Impressionnant. 35 tunnels creusés à la main à flanc de falaise. Assez stressant car on ne sait jamais si un autre véhicule s’est engagé à l’autre bout du tunnel.
                                 Le canyon jusque vers Santa/Chimbote est magnifique avec ses falaises ocrées.


Site de Sechin, à 2 km de la panaméricaine, au S. de Casma, sur la route de Huaraz 20-5-14
Cette cité de guerriers date de 1.600 av.JC. Les monolithes bordant l’entrée du temple sont couverts de scènes ensanglantées.
Bivouac interdit. On se rabat derrière la police de Casma.
GPS : S 09°28.505  W078°18.386

Chaque guerrier reconnaissable à son sabre, est entouré de têtes coupées, de corps coupés en deux, de mains, de bouches crachant du sang…
                               Au centre, une victime coupée en deux

Pyramides ou Huacas de la Lune et du Soleil, S. de Trujillo, à 5 km de piste pavée, à l’E. de la panaméricaine 24-5-14  
Elles datent de 100 à 850 ap.JC. La Pyramide du Soleil n’est pas ouverte au public car très endommagée. Celle de la Lune a été complètement pillée jusqu’en 1995. Elle contenait surtout des poteries Moche.


 Le cinquième et dernier étage de la pyramide (600 ap.JC) recouvre les quatre autres étages habités les siècles précédents.  
                                     Remarquez les prisonniers encordés
 
Les murs en briques crues révèlent des peintures murales polychromes d’un dieu-félin.


Deux chiens de race péruvienne, tout mignons, tout nus à part une couronne de poils oranges sur la tête. Ils sont tout chauds aussi, une température plus élevée que les autres chiens et sont appréciés comme bouillotte par les arthritiques. MJo en adopterait bien un pour lui réchauffer les pieds à 4.000m. 20-5-2014

Trujillo 24-5-14 
C’est à ce rond-point avec la poterie mochica que l’on a pu faire remplir notre bonbonne de gaz brésilienne. GPS S 08°07.844  W079°01.168

             Trujillo, Site de Chan Chan, à la sortie N. de Trujillo 26-5-14
 Entrée : 10 soles = 2 Euros
Capitale du royaume Chimu, c’est une immense cité de 20 km2 et 80.000 habitants construite en brique crue entre 1200 et 1450 ap.JC . Avec l’arrivée des incas, elle a dû être abandonnée. Avec le temps, elle s’est complètement désagrégée et elle a été pillée de fond en comble. Les frises et les murs ont été remodelés.
                                           Murs ajourés pour l'aération et frise de pélicans 
    
                                                        Cour aux 24 niches

            
Vous pouvez voir notre pps du 26 mai 2014 sous ce lien. http://youtu.be/AQDHwD7NuXk
        


            

Trujillo, la Pyramide Arco Iris ou Arc-en-ciel, à 4 km à la sortie N. de la ville. Même billet que Chan Chan 26-5-14
C’est une pyramide du 12ème s. dont il ne reste que des bas-reliefs du serpent bicéphale. Le serpent forme un arc-en-ciel, symbole de pluie, de vie et de fécondité.
           

                                 
            


Site El Brujo : de la panaméricaine, à Chocope, faire 18 km en dir. de l’océan
28-5-14  Entrée : 10 Soles = 3 Euros p.p.

 La pyramide ouverte au public était le mausolée de la reine au pouvoir, la Senora de Cao, morte en 300 ap.JC.  Elle gouvernait la région. Par chance, son tombeau n’a pas été pillé et contenait des bijoux en or et autres objets pour sa vie après la mort. La momification comme en Egypte était inconnue. Sa peau était  protégée par des huiles de plantes vénéneuses et, très émouvant, on peut encore voir les tatouages sur ses bras. Tout est dans le superbe musée attenant, mais photo interdite.


                      La pyramide, en brique crue, est très délabrée.
             
Site de la pyramide de Sipan, Huaca Rajada, à 35 km à l’E. de Chiclayo, dir. Pomalca.Entrée : 8 Soles = 2 Euros  30-5-14

Une nuit de février 1987, un policier qui ne faisait pas partie de la mafia des pilleurs de tombes, réveille un archéologue renommé, Walter Alva, pour lui montrer 33 pièces en or et bronze dans la maison d’un receleur. Enquête puis blocage par la police d’une pyramide en ruine…les archéologues y découvrent les Tombes Royales des 2 seigneurs de Sipan, inviolées et contenant des centaines d’objets. Un Musée a été créé à Lambayeque à 40 km de là, pour abriter ces richesses. Voir ci-dessous. 
Sur le site de Sipan même, un excellent musée qui autorise les photos, expose les richesses trouvées dans les tombes du Grand Prêtre et des guerriers importants, datant de 100 à 350 ap.JC. Encore de nos jours, le pillage des sites est un sport péruvien attisé par les prix qu’offrent les collectionneurs du monde entier. Seuls 2 % des richesses sont rapatriées. Pendant les 150 ans de la colonisation espagnole, 180 tonnes d’or et 16.000 tonnes d’argent ont été pillées et souvent fondues.
             
                                                            Pyramide de Sican avec les excavations des archéologues
            
                                    Tombe du Seigneur de Sipan dont les richesses sont au Musée de Lambayeque.
                                                                                         
                                                               La coiffe de ce Grand Prêtre représente le dieu hibou.
                                                                                  
                                                         
                                        A travers les poteries, on connaît la vie des peuples de l'époque. Ici, des cacahuètes qu'on a vues aussi sous forme de collier en or.                                                                 
                            

Musée des Tombes Royales de Sipan / Museo Tumbes Reales de Sipan à Lambayeque, N. Chiclayo 31-5-14

Musée exceptionnel, à ne pas manquer. Entrée : 10 Soles = 3 Euros. Les sacs et tous les appareils doivent être laissés dans nos véhicules, gardés. Dommage pour les photos souvenirs, mais tant pis, la visite reste inoubliable. La nuit sur leur parking pour les camping-caristes n’est plus autorisée.
La pyramide bordeaux du Musée reproduit la Pyramide de Sipan avec les tombes du Seigneur de Sipan, 500 ap.JC et du Vieux Seigneur de Sipan, 100 ap.JC trouvée 6 étages en dessous. La visite commence en haut de la pyramide par la tombe du Seigneur de Sipan, et l’on découvre, couche après couche comme les archéologues les ont trouvés, tous les bijoux en or, argent, bronze et coquillages et tous les ustensiles qui devaient lui servir dans l’au-delà. Autour de lui, plusieurs femmes, gardiens et animaux sacrifiés pour l’accompagner.
                                                                                 
                                                                                      Le Musée de Lambayeque

         

Musée Sican, à Ferrenafe, à 20 km au NE de Chiclayo 2-6-14
Musée assez moyen à part le masque du Seigneur de Sican, mort 1.000 ans après le Seigneur de Sipan, soit au 13ème s., superbe masque retrouvé dans sa tombe.

                                                                                           
                                                                                Masque représentant le dieu félin

  • Amazonie péruvienne, Yacumama, une Réserve à 10 km à l’ouest de Rioja, 22-07-2014
    Depuis la construction de la route goudronnée vers l’est, la déforestation de l’Amazonie est inéluctable. Cette réserve protège un petit coin de forêt et des étangs où ils élèvent des tilapias pour le restaurant. Belles balades sur des chemins bien ouverts autour des lagons. Camping admis. Voir page campings.
                                                                                         
                                                                             Pour 0.80 Euro, on s'est mis au régime.

  • Amazonie péruvienne, à Moyobamba, Waqanki Lodge sur la route de Banos termales San Mateo  24-7-2014
    Cette Réserve offre un jardin d’orchidées et une terrasse avec des abreuvoirs pour les colibris de la forêt. On a beaucoup aimé.
    Coût de la visite guidée : 10 Soles p.p., env. 2,5 Euros
                        


                         
                                  Ce colibri Coquette représente la 5.500ème espèce d'oiseau que nous avons identifiée dans le monde.


         

                                          
  
                                                                               Carte des sites de Chachapoyas
  • Environs de Chachapoyas, Cascade Gocta  2-8-2014  
    Voir carte ci-dessus, numéro 1
    La cascade est réputée pour sa hauteur, 771m, mais elle n’est pas inoubliable. Jolis paysages. Coût : 10 Soles p.p. env. 2,5 Euros. De la route asphaltée, monter à Cocachimba, 5 km. Du parking au milieu du village, il faut 2h. min. pour arriver à la cascade : grande montée puis longue descente. Bivouac possible sur le parking.
                           
  • Environs de Chachapoyas, Sarcophages de Karajia  3-8-2014 
    Voir carte ci-dessus, numéro 2
    Spectacle inédit et inoubliable : 6 sarcophages contenant les momies de personnages nobles, dont 2 sont surmontés d’un crâne trophée de guerre. Aucun sentier dans la falaise, ils ont été descendus en rappel vers 800 ap. JC par les chachapoyas.
    De la route asphaltée, monter 34 km de piste assez moyenne vers Luya, Cohechan et Cruzpata. Pas de panneaux aux bifurcations. Du parking de Cruzpata, il faut descendre à pied 1,5 km sur un sentier défoncé pour arriver à un balcon en dessous des sarcophages. MJo a loué un cheval pour revenir au parking ! Bivouac possible sur le parking.
    Non loin, à Pueblo de los Muertos, des sarcophages sont aussi visibles mais l’accès est plus difficile. Nous n’y allons pas.
                                                   
      
                                          MJo économise ses genoux en jouant les cow-boys.

    • Chachapoyas, la capitale de la région Amazonas, peut être zappée sans regrets.
    • Environs de Chachapoyas, Sarcophages de Sholon Voir carte ci-dessus, numéro 3
    Nous montons à Colcamar où l’on nous explique qu’il faut à pied 1h et demie de rude montée puis descente pour arriver à la falaise par des sentiers non marqués. Nous rebroussons chemin.
                                                                                     


  • Près de Leymebamba, les maisons funéraires de Revash   
    6-8-2014  Voir carte ci-dessus numéro 4
    Construites dans une falaise calcaire, 2 groupes de petites maisons qui sont en fait les tombes de nobles personnages de la culture chachapoya, 800 ap.JC.  Une grotte un peu à l’écart contenait 200 momies dans leurs couvertures funéraires.
    Pour arriver au site, c’est soit 4 km de montée à pied depuis le panneau orange Revash, 4 h. aller/retour, soit continuer la piste assez raide en véhicule sur 17 km jusqu’à San Bartolo. Parquer sur la place du village. Bivouac possible. De là, descendre à pied le sentier empierré pendant 25 minutes. Mais attention : à la fin du sentier en pierres, prendre le petit sentier à gauche, vers la falaise. Vertige assuré parfois. Cette deuxième option est nettement moins fatigante que la montée traditionnelle depuis leur panneau orange Revash.
                                           

                                                                   
                                                                       Maisonnettes funéraires de Revash

    • Cajamarca, centre ville avec église baroque de Belen du début 18ème s.  10-8-2014



                                    
  • Cajamarca, Ventanillas de Otuzco, derrière l’aéroport  10-8-2014           Niches funéraires vides creusées dans une falaise dans le village. Intéressant. Le site à 20 km plus loin à Combayo présente les mêmes niches dans un paysage plus sauvage. Nous n’y allons pas.

  • Cajamarca, Cumbe Mayo  11-8-2014
    Assez jolie forêt de pierres, mais pas aussi belle que celle de Huayllay à l’est de Lima. Acqueducs incas et pétroglyphes usés par le temps, rien de spectaculaire. 5Soles pour le parking et 5Soles p.p. l’entrée : 2.5 Euros
                                                


                Pour nous contatcter, utilisez plutôt cette adresse email: lesrabenvadrouille@gmail.com




       


                                       

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire